Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

--O0O---O0O---O0O---O0O---O0O-

  • : Le blog de p'tite môman
  • Le blog de p'tite môman
  • : Tout ce qui donne envie de s'exprimer,de communiquer, de râler....
  • Contact


Pour sauver les animaux

  

Faites un petit geste pour sauver les animaux abandonnés !
 

   Cliquez sur l'image 

7 novembre 2008 5 07 /11 /novembre /2008 17:34

Cela faisait un moment que je ne vous avais pas raconté mes souvenirs..

 

Je devais avoir 5 ou 6 ans.

Mes parents avaient, ce qu'on appelle de nos jours "un jardin ouvrier"

Celui-ci se situait dans une île au milieu de la Seine, entre Colombes et Bezons.

 

Cette île s'appelait "l'île Marante" pourquoi ce nom ? Je n'en ai aucune idée.

Toujours est-il qu'elle n'existe plus, ce bras de Seine a été comblé, et l'ensemble aménagé en parc de loisirs, avec une piscine olympique et une patinoire.

 

Pour accéder au jardin, il fallait utiliser une sorte de barge à fond plat, dans laquelle 4 ou 5 personnes pouvaient prendre place, avec les vélos (ben oui à l'époque les voitures n'étaient pas légion !) et les sacs (pour rapporter les légumes et les fruits à la maison).

 

J'ai toujours eu une peur bleue de cette barge !

Déjà il fallait descendre une petite pente pour aller du chemin longeant la Seine jusqu'au niveau de l'eau, l'aménagement était rudimentaire, et les jours de pluie on arrivait toujours plus vite en bas de la pente que les jours de beau temps, et l'eau était là, à quelques centimètres de mes pieds !

 

Et puis il fallait "sauter" d'une sorte de ponton, dans la barge, et cette fichue barge elle n'arrêtait pas de bouger, et chaque fois que quelqu'un sautait dedans elle se mettait à tanguer dangereusement dans tous les sens.

Bref j'avais la frousse, mais j'adorais çà !

(Déjà à l'époque j'étais un peu maso !)

 

Pour traverser, c'était tout simple, il suffisait de tirer sur une corde fixée à la barge et attachée du côté de l'île à un piquet, pour le retour, même principe !

 

Arrivé sur l'île il fallait monter quelques marches, et là......... le paradis !

Le silence vous "prenait" immédiatement !
Vous connaissez ces moments de calme où inconsciemment chacun parle à voix basse.

C'est cette sensation que j'avais chaque fois que nous allions au jardin !

J'ai gardé en mémoire ce silence, altéré uniquement par le bourdonnement des mouches et des abeilles dans les hautes herbes, brûlées par le soleil.

Ces hautes herbes que le vent balançait doucement sur notre passage, pendant que le bruit de nos pas, ajouté au clapotis de l'eau, venait rompre la quiétude du moment.

 

Seule une partie de l'île était destinée aux jardins ouvriers, mais pour y accéder il fallait longer la partie non aménagée, et laissée à un certain abandon.

 

Les herbes folles et odorantes venaient griffer nos jambes, il fallait sans arrêt tenter de se débarraser des mouches, moustiques et autres abeilles qui n'aimaient pas être dérangées.

 

Je revois ces énormes chardons qui "s'accorchaient" aux vêtements...

Ces immenses branches de ronces qui pendaient par-dessus les buissons en liberté et dont je me gavais des fruits sucrés.
Les orties aussi hautes que moi qui transformaient mes jambes en une armée de cloques irritantes...


A la moitié du chemin, nous arrivions dans un endroit peuplé d'arbres impressionnants !

Des arbres si hauts, si énormes, leurs feuilles étaient immenses, qu'ils devaient être plus que centenaires, j'avais beau mettre la tête en arrière (c'est comme çà que je tombais dans les orties !) je n'arrivais pas à voir leur cimes !

 

J'aimais particulièrement le murmure que faisait le vent dans ces arbres !
Ce bruissement de dizaines d'arbres, de milliers de feuilles me semblait une "musique" extraordinaire.

 

Pour avancer mon père devait repousser des herbes de toutes sortes, et moi derrière lui, je me croyais dans la jungle !

J'attendais de voir surgir un animal féroce, un lion, une panthère (je n'en avait jamais vu, nous n'avions pas encore la télé à l'époque !) mais c'était toujours des petites souris affolées, des araignées ou des oiseaux qui s'échappaient à toute vitesse sur notre passage.

 

Puis finalement, nous arrivions sur la partie de l'île réservée aux jardins, c'était alors le dépaysement complet.

 

Quantité d'arbres couverts de fruits se profilaient au-dessus d'allées de poireaux, de pommes de terre, de salades..

Des cabanes de bois cotoyaient des monticules d'asperges, des forêts de haricots, des bouquets de rhubarbe...

 

La rhubarbe !

Mon plaisir était de me faire un chapeau avec les feuilles que je retournais sur ma tête, et que ma mère faisait tenir en fixant ensemble les deux côtés de la feuille avec un petit morceau de bois.

 


J'adorais me promener dans les allées du jardin...

Je mangeais les tomates pratiquement sur le pied .....

Et les fraises !
Des fraises énormes, que ma mère devait "m'arracher" des mains pour les laver de la terre avant que je ne les avale.

 

J'attrapais les asperges montées en graines pour en faire des "ombrelles" ce qui déclenchait la fureur de mon père.



Et les chats........

Il y avait des dizaines, de chats sur cette île.

Quand nous arrivions ils venaient immanquablement voir s'il y avait quelques choses pour eux, après quoi, ils restaient une partie de la journée auprès de nous.
 

Un autre souvenir, c'est la sirène des bateaux passant de l'autre côté de l'île, je me précipitais au bout du jardin pour regarder passer ces énormes bateaux , des remorqueurs tirant plusieurs bateaux derrière eux, j'étais fascinée !

J'ai gardé des souvenirs merveilleux des journées passées dans ce jardin "extraordinaire" où j'ai probablement fait d'énormes bêtises (comme de monter dans les arbres fruitiers !).




P'tite môman.

Partager cet article

Repost 0
Published by p'tite môman - dans SOUVENIRS
commenter cet article

commentaires

bobthefrog 12/06/2015 20:26

Merci de ton histoire tu retrouveras l'histoire de l'ile marante ainsi que sur Colombes sur mon site
http://vieux-colombes.bob-the-frog.fr
cordialement
bobthefrog

Paniervolant 12/11/2008 22:44

Très jolie histoire, nous avons la nostalgie de nos histoires d'enfance, la vie était différente mais tellement plus appréciable.A +

p'tite môman 13/11/2008 09:03



les histoires de jeunesse sont toujours agréables..
en général on oublie les mauvais "passages" et on ne se souvient que des bons...



patricia 12/11/2008 22:10

j'ai adore lire ton histoire merci pour ces merveilleux souvenirs et de les partagers bonne soiree biz

p'tite môman 13/11/2008 09:01



merci à toi de ton passage
:0010:



Domiedu30 12/11/2008 19:40

Merci pour ce joli souvenir si bien raconté qui m'a littéralement emporté dans ce jardin extraordinaire...

p'tite môman 12/11/2008 21:00



je suis contente que tu ai pu faire un tour dans ce jardin !
j'ai tellement de bons souvenirs dans celui-ci...



Alicia 10/11/2008 23:11

de très beaux souvenirs tu dois encore sentir les odeurs quand tu écrispasse une belle et douce nuit bisous bisous Alicia

p'tite môman 11/11/2008 11:33



Merci Alicia !
oui je "sens" et "j'entends" encore, c'est drole comme les souvenirs sont parfois vivaces...