Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

--O0O---O0O---O0O---O0O---O0O-

  • : Le blog de p'tite môman
  • Le blog de p'tite môman
  • : Tout ce qui donne envie de s'exprimer,de communiquer, de râler....
  • Contact


Pour sauver les animaux

  

Faites un petit geste pour sauver les animaux abandonnés !
 

   Cliquez sur l'image 

25 mai 2009 1 25 /05 /mai /2009 08:02

 

L'Advanced Research Projects Agency (ARPA), est une organisation scientifique américaine existant depuis 1958 et dont le résultat des recherches servait des objectifs militaires, elle décida en 1966 de mettre en réseau ses ordinateurs.

 

Fin 1969 les quatre premiers ordinateurs de l'ARPA étaient reliés en réseau.

 

Trois ans plus tard, ils étaient déjà 40, il s'agissait, à cette époque du propre réseau ARPA.

 

C'est lui qui devait devenir plus tard l'Internet.


L'histoire de l'Internet commence donc à l'époque du premier pas sur la lune et à l'époque où les hippies "voyaient" arriver l'avènement du verseau.

 

Au département de la défense (ministère de la guerre américain) on réfléchissait comment protéger au mieux d'importantes données militaires.

 

Même en cas d'attaque nucléaire de l'adversaire, ces données ne devaient pas pouvoir être détruites. Comme solution, on pensa à un réseau de données électronique.

 

Les mêmes données devaient pour cela être stockées sur plusieurs ordinateurs, très éloignés les uns des autres. Pour de nouvelles données ou pour des données modifiées, il fallait que dans un laps de temps très court tous les ordinateurs reliés soient mis à jour.

 

Pour ce faire, chaque ordinateur devait pouvoir être relié à n'importe quel autre de plusieurs façons différentes. Ainsi le réseau fonctionnerait aussi si un seul ordinateur ou une certaine liaison était détruit lors d'une attaque.

 

Par ailleurs, l'US Air Force confia en 1964 à la RAND Corporation la mission de créer ce qu'on appelle le "réseau décentralisé".

 

Ce qui devait être développé là n'est pas à proprement parler l'ancêtre direct de l'Internet d'aujourd'hui, après de nombreux revirements, ce projet échoua et ne fut jamais réalisé.

 

Cependant l'idée du "réseau décentralisé" avec sa transmission de données par "paquets" ne quitta pourtant pas les esprits.

 

Le nombre des ordinateurs reliés augmenta considérablement.
Il s'agissait de types d'ordinateurs très différents avec des systèmes d'exploitation qui n'étaient pas compatibles entre eux et avec différents accès au réseau.

 

De gros ordinateurs de fabrication différente, des ordinateurs sous Unix et plus tard également des PC se "pressaient" pour l'accès au réseau.

 

Quelques uns étaient alimentés en permanence, et étaient en relation permanente, d'autres se reliaient par téléphone et modem.
Pour concilier ces disparités il apparut nécessaire de développer un nouveau protocole de transmission pour le réseau.

 

Le protocole ne devait pas être dépendant du système informatique, ni du moyen employé pour transmettre ni de la vitesse de transmission.

 

Le protocole TCP/IP s'imposa comme résultat des efforts pour trouver un tel protocole. La transmission de données sur le réseau ARPA, après l'introduction de TCP/IP, se fit d'après un schéma unique, standard.


Bien sûr, les étudiants faisant aussi partie des installations scientifiques, ils découvrirent le réseau à leur façon.

Une espèce de "tableau noir" étaient ce qu'ils désiraient !
Une "planche" à nouvelles, pour les occasions de voyage en partageant les frais, les petits boulots, les possibilités de logement, les partenaires de voyage ou la possibilité tout simplement de discuter ou de bavarder à distance.

 

Ce fût l'apparition de l'Usenet, l'artère vitale du groupe de "nouvelles actuelles".

 

Beaucoup "d'Internautes" invétérés tiennent le groupe de nouvelles, aujourd'hui encore, pour la partie la plus passionnante et la plus vivante d'Internet.

 

Le branchement du monde universitaire sur le réseau rendit nécessaire la séparation entre le domaine militaire et le domaine civil, étant donné que les militaires voulaient protéger leurs propres intérêts.

 

C'est pourquoi, au début des années 80, un nouveau réseau de données militaires, le Milnet était séparé du réseau ARPA.

 

La partie civile du réseau vit le nombre des ordinateurs, branchés au réseau, monter en flèche dans le courant des années 80. La National Science Foundation (NSF) américaine y fut pour beaucoup. Cette organisation créa un système de liaison qui reliait tous les centres scientifiques du pays les uns avec les autres.

 

Des ordinateurs d'universités séparés ou de plus petits réseaux d'ordinateurs pouvaient se brancher sur un centre d'ordinateurs et de cette façon atterrir dans d'autres réseaux. C'est ainsi qu'apparut un réseau des réseaux.
Bientôt s'imposa alors le nom "d'internet".


À la même époque, il y eut en Europe des développements semblables.
Cependant sur le vieux continent on misa d'abord sur les Normes ISO.
 
Du modèle américain TCP/IP, qui n'était pas aux normes ISO, on ne voulait rien savoir.

1986 vit la création de l'organisation R.A.R.E (Réseaux Associés pour la Recherche Européenne). Cette organisation devait coordonner toutes les initiatives visant à une mise en réseaux d'ordinateurs qui prime sur les différents systèmes d'exploitation et ce pour l'ensemble de l'Europe.

 

RARE lança pour cela un projet du nom de COSINE (Cooperation for an Open Systems Interconnection Networking in Europe).
Pourtant rien ne pouvait plus empêcher le protocole TCP/IP de gagner.
Sous la pression du succès en Amérique apparut finalement un réseau de données européen, compatible avec plusieurs protocoles et qui admettait entre autres le TCP/IP.

 

Ce réseau fonctionna d'abord sous la désignation d'EuropaNET.
Différents réseaux scientifiques nationaux comme le réseau allemand de la recherche : "das Deutsche Forschungsnetz" (DFN), y furent reliés.


Entre-temps une conduite transatlantique assure le branchement de l'Europe au Backbone (réseau principal) aux USA. La coordination du trafic Internet en Europe relève de l'organisation RIPE (Réseaux IP Européens).

 

En Europe aussi il y a depuis 1992 un système de connexion: ce système s'appelle Ebone (Europäischer Internet-Backbone). Sur d'autres continents il y avait, il y a encore des développements similaires.


Ce que nous entendons aujourd'hui par "Internet" ce n'est pas un seul réseau homogène, mais une liaison de plusieurs petits réseaux, qu'ils soient limités à un territoire à une organisation ou à une entreprise.

 

Ces réseaux ont une liaison au Backbone et ainsi à d'autres réseaux.
Les fournisseurs d'accès Internet commerciaux sont reliés aux réseaux correspondants.

A savoir : c'est également l'ARPA qui est à l'origine du GPS.





p'tite môman.

Partager cet article

Repost 0
Published by p'tite môman - dans SOCIETE !
commenter cet article

commentaires

marie-chris08 29/05/2009 20:35

j'suis passée pour dire bonsoir et bon week end ma nénette.kiss et à plus

p'tite môman 29/05/2009 21:57



merci ma bibiche ! bon week en end a toi également !



Paniervolant 29/05/2009 16:18

Oui j'avais déja entendu ça, mais dommage qu'on en ai pas profité plus tôt !!!

p'tite môman 29/05/2009 21:56



c'est vrai qu'un "joujou" pareil, c'est pas sympa de nous en avoir privé si longtemps !



bettyboop85 28/05/2009 17:52

Hé ben , maintenant j'en sais plus , mais suis pas sur d'avoir tout retenu !!  mais interessant de savoir !Bonne fin de journée Gros bizou Dany

p'tite môman 29/05/2009 16:03



je suis certaine que tu as retenue le plus important !



bettyboop85 27/05/2009 23:04

BsoirUn bref passage ce soir mais je reviendrais lire tout ça qui est très interessant Dany

p'tite môman 28/05/2009 11:00



je serais vraiment très contente de te recevoir à nouveau très bientot !



TATA TOUNETTE 27/05/2009 22:08

Merci pour cette petite leçon !Belle invention quand même qu'internet à condition de l'utiliser décemment !Bisous, bonne nuit

p'tite môman 28/05/2009 10:59



c'est comme tout, il y a toujours des individus sans scrupules qui détournent les découvertes pour les utiliser du "côté noir"..
mais heureusement il y a aussi des personnes qui font de tas de belles choses, et en matière de progrès internet a permis des découvertes extraordinaires.