Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

--O0O---O0O---O0O---O0O---O0O-

  • : Le blog de p'tite môman
  • Le blog de p'tite môman
  • : Tout ce qui donne envie de s'exprimer,de communiquer, de râler....
  • Contact


Pour sauver les animaux

  

Faites un petit geste pour sauver les animaux abandonnés !
 

   Cliquez sur l'image 

7 août 2009 5 07 /08 /août /2009 09:00

Un com. de mamie gigi, en réponse à mon article sur le métro de Moscou, m'a rappelé de vieux souvenirs !

 

Je me suis brusquement souvenue de mes premiers pas dans le métro parisien.

La toute première fois j'y suis allée avec ma sœur, j'ai cru qu'elle était devenue folle de m'entrainer dans un endroit pareil….

 

Elle m'a expliqué comment faire pour trouver la bonne direction et comment emprunter les couloirs de ce lieu de "perdition".. Non, non je ne plaisante pas, il y avait vraiment de quoi se perdre, et j'avais l'impression que jamais je ne m'en sortirais.

 

La "pub" de la RATP disait qu'il était possible de faire le tour de Paris avec un seul ticket de métro.

 

Et bien c'est vrai ! J'en ai fais l'expérience ! ! ! !

 

Une fois dans le métro vous pouvez aller n'importe où en empruntant les couloirs et en changeant de métro aux stations dites de "correspondance" !

Et vous pouvez faire le tour de Paris !
Je vous assure que c'est possible. (à condition de ne pas sortir du métro !)

 

Mais franchement faut être complètement perdu, ou bien avoir un rhume monumental pour ne pas avoir envie de sortir de là au bout de quelques minutes.

 

A cette époque il y avait des portes qui se fermaient à l'approche d'une rame.

C'étaient d'énormes portes automatiques qui vous bloquaient le temps que la rame restait en station.

 

Et je vous assure qu'elles étaient "méchantes" ces portes !

Elles ne s'ouvraient qu'au départ de la rame, les voyageurs avaient beau pousser, tirer, taper… rien à faire, même quand un voyageur était coincé, elles ne bougeaient pas, d'accord il y avait un petit espace entre les deux portes, mais vraiment tout petit, et celui qui se retrouvait coincé là avait intérêt à retenir sa respiration.

 

Le pire était qu'il y avait tellement de monde qui poussait pour passer avant la fermeture des portes, que de toute façon, que vous le vouliez ou non, vous étiez "porté" par la foule.
Et si vous aviez le malheur d'être au niveau des portes au moment ou la rame entrait en station vous aviez "toutes les chances" de vous retrouver coincé !
 

Bon, personnellement çà ne me posait pas vraiment de problème, à l'époque j'étais aussi grosse que la moitié d'une allumette, donc je passais partout (maintenant j'aurais surement de très gros problèmes !) mais j'ai vu des personnes perdre connaissance ne pouvant plus respirer !

 

Heureusement, les responsables de la RATP ont eut la bonne idée de supprimer ces engins de torture !

 

Dans d'autres stations, il y avait les contrôleurs qui vous faisaient "un p'tit trou" dans votre billet !

De ceux là j'ai gardé un souvenir impérissable !

 

Il avait plusieurs sortes de contrôleur…..

L'indifférent qui faisait un trou sans même regarder ce qu'il faisait, les yeux dans le vague, la casquette sur le coté, il trouait sans réfléchir.

 

Le pointilleux qui vérifiait bien que votre billet était valable et le tournait dans tous les sens pour bien vérifier (ceux là se faisaient huer par la foule).
 

Le contrôleur sympa qui, à force de "trouer" à la même station, finissait par reconnaître certains "clients" et leur disait un p'tit mot gentil au passage.

 

Et puis les voyageurs ! ! ! ! !

Les pressés (très nombreux !) qui trépignaient sur place quand le contrôleur n'allait pas assez vite et tentaient de changer de file, comme sur l'autoroute !

 

Les agressifs, qui sifflaient ou invectivaient le contrôleur du plus loin qu'ils étaient mais qui, bizarrement, arrivé à sa hauteur se taisaient !

 

Les hargneux qui n'arrêtaient pas de maudire les contrôleurs quels qu'ils soient et continuaient à maugréer même après avoir eu leur "petit trou".

 

Finalement quand j'y repense, la vie dans le métro parisien était beaucoup plus distrayante à cette époque que maintenant.

 

De nos jours le métro est impersonnel !

Vous pouvez vous perdre autant que vous voulez, non seulement il n'y a pas un seul agent de la RATP pour vous secopurir, mais personne parmi les voyageurs ne s'arrêtera pour vous donner un renseignement.

 

Vous ne marchez pas assez vite, on vous pousse !

Vous êtes sur le chemin d'un taré qui s'est levé en retard… il vous bouscule et vous marche dessus !

 

Je me suis même fait engu….. par un voyageur (qui voulait passer sans billet) parce que je ne validais pas assez vite ma carte.
 

Oui mamiegigi tu as raison, les parisiens sont fous !

Ils ne prennent pas le temps de vivre, ils courent après leur avenir comme si leur passé cherchait à les rattraper.

 

Il leur faut être partout en même temps, ils font des tas d'activités en pensant, à peine commencé celles en cours, à celles qu'ils feront demain !

 

Le pire est que vous finissez par être pris dans ce tourbillon !

Vous arrivez à Paris en vous disant que vous n'allez pas faire comme les autres, et bien si ! un jour ou l'autre vous vous surprenez à courir….. sans savoir ni pourquoi ni où vous voulez aller !


Et le métro vous y emmènera, coincé, serré comme des sardines, et une fois les portes ouvertes vous serez éjecté du wagon pour aller courir vers un lendemain qui, je le crains, ne chantera pas.

     

p'tite môman

Partager cet article

Repost 0
Published by p'tite môman - dans SOUVENIRS
commenter cet article

commentaires

bettyboop85 alias Dany 10/09/2009 22:27

Houla la et dire que ds 2 jours j'y serais beurkkkk , enfin à cette heure ci je serais plutôt dans le stade de France  et regarderais sans en perdre une miette le concert de Mylène FARMER!!! voir l'article en parlant samedi ap m sur mon blog Un ptit passage vite fait ce soir , je vais être absente quelques jours ( voir sur mon blog demain et samedi )  Alors je passe faire un gros bizou a ttes mes blogopôtes !!C'est pas mon habitude de faire du copier/coller mais là c'est innévitable tellement j'ai de blogopôtes a voir et je tiens a vous dire a tous et toutes un bonsoir avant mon absenceLaisser pas mon blog tt seul pendant ces jours ci  bonne soirée Dany

p'tite môman 12/09/2009 10:39



tu viens visiter les quartiers "chauds" de la région parisienne ?
j'espère que tu en as eu pour ton argent avec Mylène ! ! !!
mais tu ne verra pas grand chose (je parles des quartiers chauds) le stade de France est bien organisé pour les transports en commun, pas de risque de ce côté là !
je te fais plein de grosses bises !



Paniervolant 10/08/2009 10:38

ça me rappelle mes premiers séjours à Paris, et je n'ai jamais eu l'occasion d'être prise dans cet engin de torture, étant moi aussi mince comme un fil ..........

p'tite môman 11/08/2009 08:53



c'est vrai que le "passage" entre les deux portes était quand même très restreint



Françoise 10/08/2009 09:47

Coucou, p'tite môman icaunaise... me v'la reviendue (comme dirait Donna) !!!! J'ai tout plein de lecture en retard... et pour le métro, je me rappelle qu'en débarquant à Paris pour y faire mes études, j'étais toute souriante, habituée à la convivialité jovinienne et... j'ai quand même trouvé que les Parisiens avaient l'air un peu "coincés", dans le métro... c'était en 1971  !!!!! Bisoussss 

p'tite môman 11/08/2009 08:52



coincés !
oui c'est tout à fait çà....on a l'impression qu'ils vont tous à l'abattoir !
c'est peut être le cas finalement



LADY MARIANNE 09/08/2009 21:27

Tu viens de recevoir un gros bisous parce qu'aujourd'hui la guerre des bisous a commencé sur le net. Pour la continuer, dépose un bisous sur tous les blogs de tes amis, y compris sur celui qui te l'a envoyé.  LADY MARIANNE

p'tite môman 10/08/2009 08:10



faut que j'ailles voir çà !



Knorra 08/08/2009 20:50

Mince alors : les gens étaient déjà pressés ?Comme quoi le métro c'est pas le pied

p'tite môman 10/08/2009 08:10



non tu as raison c'est pas le pied !